« 337. Les clans "Destins". | Accueil | 339. Vagues à l'âme... »

03/03/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

enylesor

Rien à voir ... mais nous partageons tes pensées. R et S

Apolline

Le coeur compte sur ses doigts de brouillard ... Déjà tout ça ...il fait tout gris et froid ... mais déjà les pousses de jonquilles s'enhardissent dans l'herbe rase.Déjà tout ça de jonquilles ...et le coeur recompte en disant,c'est drôle, un deux trois, hier ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.